École de Montréal pour l'enseignement des sciences et de la technologie


la chasse aux bactéries

Pour ce faire, la situation d’apprentissage proposée aux élèves de premier cycle du secondaire se vivra sur un total de 9 périodes de 75 minutes, et sera composée de 6 activités différentes : visionnement d’annonces publicitaires, recherche active de lieux susceptibles d’héberger des bactéries, confrontation des conceptions erronées des élèves au sujet des bactéries, manipulation du microscope et observation de cellules, construction d’un protocole expérimental pour comparer les produits nettoyants et pour terminer l’analyse des résultats et discussion sur la véracité des publicités.

Auteures : Coralia Elias Lopez, Josée LeBlanc, Sarah Laprise et Véronique Léger

Description sommaire

Description sommaire

Bombardés quotidiennement par la publicité, les consommateurs se retrouvent constamment devant des choix à faire quant à l’achat de divers produits de consommation. Il s’avère donc difficile de démêler le vrai du faux de ces multiples annonces publicitaires clinquantes. Tout en sensibilisant les élèves sur ces contenus publicitaires, nous aborderons l’univers des bactéries et les inciterons à exercer leur jugement critique. Afin de développer certaines compétences disciplinaires et transversales, les futurs consommateurs seront appelés à analyser et comparer des savons à vaisselle réguliers et antibactériens.

Pour ce faire, la situation d’apprentissage proposée aux élèves de premier cycle du secondaire se vivra sur un total de 9 périodes de 75 minutes, et sera composée de 6 activités différentes. Cette situation d’apprentissage aura pour objectif de développer la compétence 1, soit celle de " chercher des réponses ou des solutions à des problèmes d’ordre scientifique et technologique " (Programme de formation, p. 277). Elle s’amorcera par le visionnement d’annonces publicitaires afin de provoquer un questionnement sur les bactéries et de faire ressortir les conceptions erronées que les jeunes en ont. S’ensuivra la recherche active, dans l’école, de lieux susceptibles d’héberger des bactéries, le prélèvement et l’observation de celles-ci. Ensuite, nous confronterons les conceptions erronées des élèves au sujet des bactéries en leur faisant lire de petits textes portant sur l’utilité des bactéries ou les dangers que celles-ci représentent. De plus, les élèves expérimenteront la manipulation du microscope, et se pencheront sur le concept de cellule. Ils apprendront à distinguer les cellules végétales des cellules animales, et tenteront de situer les bactéries par rapport à ces deux types de cellules. Dès lors, les élèves seront en mesure de construire un protocole expérimental qui leur permettra d’analyser et de comparer les produits nettoyants pour la vaisselle antibactériens et réguliers. Ils devront alors réfléchir et tirer des conclusions quant à l’efficacité de ces produits, et exprimer leur opinion quant à la véracité des publicités vantant leurs mérites. La situation d’apprentissage s’achève par un quiz conçu par les élèves, pour les élèves, ce qui leur permettra de rassembler toutes les connaissances qu’ils ont acquises.

Haut de page