École de Montréal pour l'enseignement des sciences et de la technologie


L’odyssée de l’eau

Les élèves effectueront une recherche sur le cycle de l’eau qu’ils présenteront sous forme d’un exposé oral. Par la suite, ils devront transformer ce schéma symbolique approuvé par le professeur à un schéma comportant des éléments de laboratoire. À partir de ce schéma, ils réaliseront un montage sur le cycle de l’eau. Au cours suivant, en équipe et sous la forme d’une démonstration, les élèves montreront et expliqueront le fonctionnement de leur montage.En dernier lieu, l’enseignant expliquera la manière par laquelle le concept de pollution s’insère dans le cycle de l’eau.

Auteur(e)s : Pierre Bouchard, Nicholas Desrosiers et Rachid Simahfoud

Description sommaire

Description sommaire

Lors de la réalisation de cette situation d’apprentissage, les élèves seront amenés, en équipe, à faire une recherche sur le cycle de l’eau. Par la suite, ils devront réaliser un montage dynamique en laboratoire représentant les étapes importantes du cycle de l’eau.

Bien que touchant les éléments du domaine général de formation (DGF) Environnement et consommation [PFÉQ, p.25] à cause du sujet même de la situation d’apprentissage ’L’Odyssée de l’eau’, l’activité est principalement contextualisée dans le DGF Médias [PFÉQ, p.27] car l’accent est mis sur la présentation de travaux, en général oralement avec support écrit.

Comme la presque totalité de l’activité se déroule en équipe, coopérer (compétence transversale 8, [PFÉQ, p.51] s’avérera important. Les trois compétences disciplinaires en science et technologie seront évaluées au cours de la SA, soient chercher des réponses ou des solutions à des problèmes d’ordre scientifique, mettre à profit ses connaissances scientifiques et communiquer à l’aide des langages utilisés en sciences (parties scientifiques des compétences disciplinaires en science et technologie, [PFÉQ, p.281]). L’emphase sera cependant mise sur l’évaluation de la compétence 3 (communiquer à l’aide des langages utilisés en sciences) car les apprenants seront amenés à participer à des échanges d’information à caractère scientifique et à interpréter et produire des messages à caractère scientifique (composantes de la compétence disciplinaire 3, [PFÉQ, p. 281]). Finalement, communiquer oralement selon des modalités variées (compétence disciplinaire 3 en français langue d’enseignement, [PFÉQ, p.122]) consistera en un volet important de la situation d’apprentissage lors de la présentation des résultats et de la démonstration en classe du montage.

La situation d’apprentissage s’étend sur sept (7) périodes d’enseignement :

  1. Les apprenants sont immédiatement soumis à un questionnaire sur le cycle de l’eau qui permettra de mettre en évidence les lacunes et les concepts erronés qu’ils peuvent avoir à ce sujet. À la suite du questionnaire, un exposé général est donné où la définition de certains termes est précisée mais sans trop entrer dans les détails. Une recherche sur le cycle de l’eau est demandée pour le cours 2 (voir cahier des charges 1 en annexe).
  2. En équipe, ils présentent sous forme d’un exposé oral (voir cahier des charges 1) le résultat de leurs recherches. Ensuite, en groupe, les éléments les plus importants de chacune des présentations sont soulignés ; cet exercice permettra de peaufiner et d’améliorer les schémas auxquels il manquait des parties significatives. Le cahier des charges 2 est présenté sans pour autant que le matériel disponible pour les montages soit divulgué.
  3. Ils doivent, toujours en équipe, passer d’un schéma symbolique approuvé par le professeur à un schéma comportant des éléments de laboratoire, le matériel disponible étant cité dans une addition au cahier des charge 2. Le schéma ainsi adapté devra être approuvé par le professeur pour passer à l’étape de la construction du montage à proprement parlée. Le cahier des charges 3 est présenté.
  4. Les apprenants commencent à mettre en forme leur montage. Si cela n’a pas été fait précédemment, ils doivent faire approuvé le schéma de leur montage (cahier des charges 2).
  5. La construction des montages doit être complétée pour la fin de ce cours.
  6. En équipe et sous la forme d’une démonstration, les apprenants montrent et expliquent le fonctionnement de leur montage (cahier des charges 3). Ils évaluent par ailleurs les présentations des autres équipes.
  7. La dernière période est l’occasion d’introduire le concept de la pollution dans le cycle de l’eau, de voir la manière dont elle s’insère dans le cycle, que ce soit par les sols contaminés ou par la pollution atmosphérique. Aussi, les différences notables dans le cycle de l’eau que nous nous trouvions dans une zone urbaine ou rurale. À la fin de la période, les apprenants répondent au même questionnaire qu’au tout début de la situation d’apprentissage pour évaluer à titre indicatif la rétentions des connaissances et concepts vus.

PFÉQ : Programme de formation de l’école québécoise

Haut de page