École de Montréal pour l'enseignement des sciences et de la technologie


Beurre ou margarine ?

Tous les jours, des choix alimentaires s’imposent. Les adolescents n’y échappent pas. La situation d’apprentissage qui suit a pour but, dans un premier temps, de les amener à comprendre la différence (composition chimique, effets sur le corps humain) entre deux gras utilisés au quotidien, autant par ceux qui préparent les repas que par ceux qui les consomment.

Auteur(e)s : Sébastien Fontaine, Marie-Luce Leclerc et Manon Rancourt

Description sommaire

Description sommaire

Nous étions contraints, dans le cadre de la création de cette situation d’apprentissage en science portant sur la 3ème compétence disciplinaire (communiquer à l’aide des langages utilisés en science et en technologie, Programme de formation, p. 281), de toucher à l’univers matériel, de développer une compétence en éducation physique et à la santé et de tenir compte du principe de l’école orientante.

Tous les jours, des choix alimentaires s’imposent. Les adolescents n’y échappent pas. La situation d’apprentissage qui suit a pour but, dans un premier temps, de les amener à comprendre la différence (composition chimique, effets sur le corps humain) entre deux gras utilisés au quotidien, autant par ceux qui préparent les repas que par ceux qui les consomment. En effet, le choix entre beurre ou la margarine nous est proposé quotidiennement au restaurant, à la cafétéria ou même à la maison, surtout au moment du petit déjeuner, repas que les adolescents se préparent souvent seuls. Parfois, un choix doit réellement se faire, alors que dans d’autres situations, on se laisse imposer ce que l’on doit consommer.

Cette situation d’apprentissage vise dans un deuxième temps à amener l’élève à communiquer adéquatement, à l’aide du langage utilisé en science et technologie, plus particulièrement à interpréter et produire des messages à caractère scientifique (composante 3 de la 3ème compétence, PdF p.281), en utilisant des informations scientifiques provenant de diverses sources. Les élèves devront se faire une opinion sur un choix de consommation (beurre ou margarine ?) et l’appliquer au quotidien, en parler dans leur milieu (cafétéria, famille, commerces), en se basant sur les résultats de leurs recherches pour convaincre les autres d’adopter le comportement adéquat pour leur santé (3ème composante disciplinaire en éducation physique et à la santé : adopter un mode de vie sain et actif, PdF p.481).

Dans l’approche de l’école orientante, cette activité d’apprentissage vise aussi à comprendre quels sont les divers intervenants de l’industrie agroalimentaire liés au beurre et à la margarine, ainsi que les lobbys associés, 3 pour saisir l’impact sur la société d’un choix de consommation qui peut sembler banal au départ.

Haut de page